Mangeuse d'Art

Une poésie pour Paris

lire la suite »

Une galerie pour encadrer Paris

C’est joli chez Paris est une photo : on y trouve des photos vintage, des cadres originaux faits main, et des artistes émergents ou confirmés qui ont shooté la capitale à leur manière. Le tout comme j’aime, c’est à dire accessible en termes de prix, de choix, d’espace et aussi d’accueil. Petite visite guidée au fond du magnifique passage couvert Jouffroy sur les Grands Boulevards. Les cadres J’avais tilté sur ce lieu en voyant les encadrements hyper originaux proposés par le patron, alias Mathieu Salsi. Issu du monde des médias, il a suivi une formation d’encadrement spécialisation photo et décoration.[…]

lire la suite »

Joann Sfar, Dalí et délires

L’expo originale de l’artiste Joann Sfar à l’Espace Dalí est terminée depuis un mois. Sauf que non, car je vous en ai fait une petite sélection, alors hop hop hop, tous en visite ! Joann Sfar, auteur de BD, réalisateur et auteur, est connu pour ses séries Le chat du Rabbin et Donjon, ainsi que des films tels que Gainsbourg, vie héroïque. Ses histoires tournent souvent autour des thèmes de la philosophie et de la religion. Pour ce projet d’exposition, il s’est vu donner carte blanche pour broder une histoire autour de Salvador Dalí, un artiste qu’il adore depuis sa[…]

lire la suite »

Les Murales de Montréal

Décidément, je n’en finis pas de revenir à mon séjour à Montréal cet été. Quand on est amateur d’art et surtout d’art accessible, c’est une révélation d’y découvrir la quantité incroyable d’œuvres d’art en plein air, à disposition de tous, qui embellissent le quotidien. On appelle ces immenses fresques des « murales », au féminin. J’ai shooté presque toutes celles que je voyais (impossible d’être exhaustif), ce qui m’a bien sûr amenée à la question : mais pourquoi nous on n’a pas ça à Paris ?? Du coup, pour comprendre comment ça marche, je suis allée interroger quelques acteurs qui accompagnent des[…]

lire la suite »

De l’art en hiver : Cork, Pompidou et Cy Twombly

En hiver je furète dans tous les coins à la recherche de quelque étincelle artistique qui allumera un peu la saison. J’ai travaillé sur un sujet autour du streetart à Montréal, que j’ai mis quelques semaines à accoucher et qui se trouve actuellement en standby. Dommage, j’aurais bien partagé là maintenant tout de suite ces photos ensoleillées du mois d’août dernier. En attendant, je vous présente quelques bonnes surprises culturelles que j’ai disséminées sur les réseaux sociaux. Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Les Murales de MontréalDécidément, je n’en finis pas de revenir à mon séjour à Montréal cet[…]

lire la suite »

(S’) Offrir une œuvre d’art à la Slow Galerie

Des idées cadeaux artistiques et abordables, vous en trouverez en abondance à la Slow galerie, l’une de mes adresses préférées à Paris, où j’ai déjà fait l’heureuse acquisition d’une sérigraphie de Valérie Hugo. Une très jolie galerie d’art qui sélectionne avec soin et affection ses artistes. J’y suis allée avec mon fils de 10 ans, mangeur d’art en herbe, et voici la sélection de tout ce qu’on aurait bien emmené. Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Des galeries en nocturne : peinture et découvertesJeudi  dernier, c’était la nouvelle édition des Jeudis Arty, un événement qui propose de découvrir en[…]

lire la suite »

Albyky, illustratrice sans frontières

Il y a mille façon de trouver son chemin quand on est artiste. Amandine Bensard, également connue sous le nom d’Albyky, est une illustratrice et peintre de 35 ans. Elle a fait le choix d’une formation professionnelle après plusieurs années de pratique en totale indépendance. Elle a aussi toujours beaucoup partagé son travail sur le web et les réseaux sociaux. Un mélange judicieux qui permet à son talent de se faire connaître. Visite d’atelier et interview. Albyky – Space journey Bande-dessinée et vieilles affiches Amandine est le genre d’amie artiste dont j’ai suivi toute l’évolution artistique. Talentueuse dès le début,[…]

lire la suite »
MangeusedArt-peinture

Des galeries en nocturne : peinture et découvertes

Jeudi  dernier, c’était la nouvelle édition des Jeudis Arty, un événement qui propose de découvrir en nocturne des galeries d’art du quartier du Marais. De quoi se faire des mini expositions tout en profitant de Paris. Voici deux galeries Passage des Gravilliers dont les tableaux valaient le détour. De nouveau et comme souvent, c’est la peinture qui a le plus accroché mon attention ! Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Pourquoi j’ai pas trop aimé « Des artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton »Jusqu’au 29 août 2016, c’est tout l’espace de la Fondation Louis Vuitton, immense navire posé près du[…]

lire la suite »

Idées de week-end artistique en Normandie

Le week-end prochain (29 et 30 octobre 2016), il y a deux belles actualités artistiques qui pourraient vous donner envie de pousser la route jusqu’en Normandie. A Deauville : concours photo « La 25ème heure » L’idée du thème est bien jolie : à l’heure du changement d’heure, le 29 octobre au soir, il sera deux fois minuit. Que faire de cette 25ème heure ? Deauville et le Festival Planche(s) Contact propose d’en faire une heure de créativité photo dans la ville, en solo, en famille en couple… A la recherche du cliché qui symbolisera cette heure supplémentaire avant l’entrée dans l’hiver.[…]

lire la suite »

Jérôme Bosch, star de l’été !

Jerôme Bosch, le peintre à la mode de l’année, qui l’eût cru ? Peintre flamand du Moyen-âge, son exposition au Prado a battu tous les records de fréquentation ! Ce qui est drôle, c’est que ses tableaux hyper détaillés, qui décrivent les péchés et les travers des humains, sont sans cesse réinterprétés, et souvent complètement de travers. C’est ce décalage qui rend les choses intéressantes.  Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Dangerous : la folle peinture derrière l’albumJ’ai assisté il y a quelques mois à une conférence étrange et passionnante à la fois. Le thème : l’analyse du tableau[…]

lire la suite »

Le washi, le papier aux 1000 usages

  Le washi, littéralement « papier japonais », ouvre la porte à 1001 autres pratiques artistiques. A la base, je connaissais surtout la version scotch, le masking tape, dont je suis une adepte convaincue et que j’utilise pour absolument tout, même le petit bricolage. Ce papier est léger, fin au point d’être presque transparent, mais aussi très résistant. Avec en plus des motifs raffinés et un choix infini, c’est parfait pour les gens qui aiment tout personnaliser sans être très manuels. Mais en entrant dans la boutique spécialisée de Montréal « Au papier japonais« , je ne m’attendais pas à trouver autant de richesse derrière[…]

lire la suite »