Mangeuse d'Art

(S’) Offrir une œuvre d’art à la Slow Galerie

Des idées cadeaux artistiques et abordables, vous en trouverez en abondance à la Slow galerie, l’une de mes adresses préférées à Paris, où j’ai déjà fait l’heureuse acquisition d’une sérigraphie de Valérie Hugo. Une très jolie galerie d’art qui sélectionne avec soin et affection ses artistes. J’y suis allée avec mon fils de 10 ans, mangeur d’art en herbe, et voici la sélection de tout ce qu’on aurait bien emmené.

Lucille Clerc

Lucille Clerc vit et travaille à Londres. Elle est entrée à la Slow Galerie avec une expo dédiée à la rentrée sur le thème de la nature. Artiste au travail prolifique, elle s’intéresse à tout, de la botanique à l’architecture en passant par les portraits. Elle réalise elle-même ses sérigraphies avec une grande maîtrise. J’ai même eu l’occasion de la croiser le jour de ma visite. Auteure notamment des illustration du livre à succès « L’histoire passe à table », ça marche pour elle, elle enchaîne les projets. « ça n’arrête pas, mais ce n’est que du plaisir, des projets qui me tiennent à cœur et des gens que j’apprécie. C’est comme faire ses gammes quand on est musicien, ça devient naturel. »

Caroline Bouyer

Caroline Bouyer vit et travaille à Paris. Son mode d’expression est la gravure en taille-douce. Depuis 2004 Caroline Bouyer explore également la gravure au Carborundum. Ses grands noir et blancs de bâtiments sont super si l’on cherche un style fort, assez masculin. Mais j’ai aussi trouvé de tous petits formats, des gravures sur des plaques de cuivre, utilisées une seule fois, sur lesquelles elle passe une touche de couleur à la main. Pour 25 € la mini gravure, je suis repartie avec un exemplaire pour moi et un pour offrir.

La sélection enfants

Même s’ils sont loin d’être destinés ou réservés aux petits, ces tirages ont particulièrement accroché avec mini-mangeur d’art.

Ganaëlle Maury, c’est du dessin libre, des traits tracés de façon spontanée, comme dans une improvisation hyper détaillée et minutieuse. Elle en fait même des performances où le trait peut prendre des longueurs record !

L’artiste des deux œuvres ci-dessus est Miam-Miam, illustratrice basée à Berlin. Elle sérigraphie elle-même ses dessins pour maîtriser les couleurs, la transparence et le papier. Des messages poétiques autour de la nature, la férocité de l’homme…

Sabrina Kaïci

Peut-être moins risqué, mais d’une fausse sobriété méchamment efficace. C’est le genre de visuel dont, à mon avis, on ne se lasse jamais. Critère essentiel quand on est sur le point de choisir une œuvre que notre regard suivra pendant des années, dans nos différents lieux de vie.

Sabrina Kaïci réalise des vues de la lune et des constellations à la topographie exacte, sur un fond noir hypnotisant. Du véritable pointillisme appliqué à la sérigraphie. Ici, une estampe pressée à chaud à la feuille de cuivre.Elle peut aussi utiliser aussi de l’encre dorée, ou qui brille dans la nuit… Beau, épuré, la magie opère.

Slow Galerie tableau

Je ne saurais que vous inciter à venir voir tout ça par vous-même. Le lieu est charmant, l’équipe avenante, on pourrait y passer des heures. Même quand je pensais avoir fait le tour, j’ai encore trouvé des créations qui m’attiraient. Du grand format autour de 250€ au petit format autour de 50€, encadré ou non, avec son coin kids, son corner café et le stand des cartes, c’est une offre maligne à la démarche authentiquement artistique.

5 rue JP Timbaud 75011 PARIS
M° République/Oberkampf
Ouvert du mardi au samedi, 11h-19h30

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pour me suivre :
Facebookgoogle_pluspinterestrsstumblrinstagram

Vous aimerez aussi :

  • Jeudi  dernier, c'était la nouvelle édition des Jeudis Arty, un événement qui propose de découvrir en nocturne des galeries d'art du quartier du Marais. De quoi se faire des mini expositions tout en profitant de Paris. Voici deux galeries Passage des Gravilliers dont les tableaux valaient le détour. De nouveau et comme souvent, c'est la peinture qui a le plus…
  • Hier je me suis rendue à l'avant première presse de Fotofever, une foire de photographie contemporaine située au Carrousel du Louvre. J'ai beaucoup aimé l'accessibilité du lieu et des gens. Déjà, j'étais invitée, ce qui démontre une certaine considération pour les petits médias comme le mien :-) Ensuite j'ai pu profiter du peu de temps que j'avais aux côtés de…
  • Devenir collectionneur d'art, c'était un rêve que je me réservais "pour plus tard", "quand je serais riche". Sur ce sujet, certains articles ou livres sur l'art abordable me donnent l'impression qu'on m'enlève littéralement les mots de la bouche. Je milite pour un art abordable (en termes de prix) et accessible (géographiquement, culturellement etc.), et il me semble souvent que cette…
  • C'est joli chez Paris est une photo : on y trouve des photos vintage, des cadres originaux faits main, et des artistes émergents ou confirmés qui ont shooté la capitale à leur manière. Le tout comme j'aime, c'est à dire accessible en termes de prix, de choix, d'espace et aussi d'accueil. Petite visite guidée au fond du magnifique passage couvert…
  • Cela fait plusieurs fois que j'en profite mais vilaine que je suis, je ne vous avais pas partagé ce bon plan : Le dernier jeudi de chaque mois, on peut assister à la mairie du 9ème arrondissement de Paris à des conférences gratuites sur l'art, organisées par la maison de ventes aux enchères Drouot (juste à côté). Et quand je…

Have your say