Mangeuse d'Art

Joann Sfar, Dalí et délires

L’expo originale de l’artiste Joann Sfar à l’Espace Dalí est terminée depuis un mois. Sauf que non, car je vous en ai fait une petite sélection, alors hop hop hop, tous en visite !

Joann Sfar, auteur de BD, réalisateur et auteur, est connu pour ses séries Le chat du Rabbin et Donjon, ainsi que des films tels que Gainsbourg, vie héroïque. Ses histoires tournent souvent autour des thèmes de la philosophie et de la religion.

Pour ce projet d’exposition, il s’est vu donner carte blanche pour broder une histoire autour de Salvador Dalí, un artiste qu’il adore depuis sa prime jeunesse. Il en est sorti un truc très, très étrange, « Fin de la parenthèse » une BD hallucinée où le surréalisme ne s’encombre pas trop de logique, et sur ce point c’est réussi. Joann Sfar y raconte l’expérience mystique de son personnage, qui reprend contact avec la mythologie de Dalí lors d’une résidence avec quatre mannequins portant les créations couture réalisées par le maître pour la designer Elsa Schiaparelli. Je ne vous en dit pas plus, pour préserver l’étrangeté de l’univers et laisser chacun y interpréter ce qu’il souhaite.

L’expo est un dialogue entre les œuvres du maître Salvador (la collection permanente du musée), et les dessins de Sfar. D’un côté, des objets, du lourd : sculptures, créations en métal, robes de haute-couture. De l’autre un univers sur papier, des illustrations originales, des extrait de la bande-dessinée et des agrandissements spécialement conçus pour l’habillage mural.

On peut y passer entre 45mn et plusieurs heures. La lecture des planches mais aussi la mise en scène et les détails infinis du travail de Dalí , sont autant de sujets sur lesquels méditer un bon moment ! Bref un souffle de folie dans un lieu assez feutré, mix étrange qui n’enlève rien au charme du moment.

« Il incombe aux arts de kidnapper la fonction sacrée. » Je ne peux qu’être d’accord !!

 

Et à la sortie de l’expo, surprise : il y a aussi une galerie privée où l’on peut donc acheter du Dalí, rien que ça ! Il faut dire que le maître était prolifique, et avait un excellent sens des affaires en produisant sur des supports nombreux et accessibles. Dans ces moments j’adore faire une sorte de lèche-vitrine, et jouer à « lequel j’achèterais si je pouvais ». Voici mon choix, un triptyque, rien que ça !

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pour me suivre :
Facebookgoogle_pluspinterestrsstumblrinstagram

Vous aimerez aussi :

  • 10000
    Derniers jours pour voir "Une brève histoire de l'avenir" au Louvre, une expo qui fait vraiment du bien. Alors que ce triste mois de novembre a vu les conflits du monde (ou plutôt des mondes) frapper à notre porte, cette exposition traverse les époques et les arts pour répondre à cette question…
  • 10000
    Jerôme Bosch, le peintre à la mode de l'année, qui l'eût cru ? Peintre flamand du Moyen-âge, son exposition au Prado a battu tous les records de fréquentation ! Ce qui est drôle, c'est que ses tableaux hyper détaillés, qui décrivent les péchés et les travers des humains, sont sans…
  • 10000
    Dans le 4e arrondissement de Paris, une rue derrière le centre Pompidou, Sergeant Paper est une boutique et une galerie en même temps. Ce qui veux dire qu'ici, vous pouvez VRAIMENT acheter quelque chose ! Autour de 100-200€, vous repartez avec une reproduction de qualité d'un artiste connu, graphiste, artiste de rue, designer, ou…
  • 10000
    Mais qu'ont-ils donc à courir les musées, les expos temporaires et leur longues files d'attente, à écumer les sites web et à collectionner compulsivement les images sur les réseaux sociaux ? On pourrait croire que c'est une forme de snobisme, mais la vérité est plus pragmatique. Les amateurs d'art, dont…
  • 34
    Si je n'avais pas reçu une invitation au vernissage de l'exposition "Christian Dior, couturier du rêve", je crois que je n'y aurais jamais traîné mes guêtres. Et pourtant. Je savais que le Musée des Arts Décoratifs, niché à Paris dans le même bâtiment que le Louvre, faisait plutôt bien les…
    Tags: enregistrer, robes, c'est, on, haute-couture, a, paris, exposition, expo, couture

Have your say