Mangeuse d'Art

Jérôme Bosch, star de l’été !

Jerôme Bosch, le peintre à la mode de l’année, qui l’eût cru ? Peintre flamand du Moyen-âge, son exposition au Prado a battu tous les records de fréquentation ! Ce qui est drôle, c’est que ses tableaux hyper détaillés, qui décrivent les péchés et les travers des humains, sont sans cesse réinterprétés, et souvent complètement de travers. C’est ce décalage qui rend les choses intéressantes.  Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Dangerous : la folle peinture derrière l’albumRattrapage Expo – L’estampe au Petit Palais, #1 KuniyoshiRattrapage expo – Fantastique, l’estampe et la gravureMon déjeuner avec Nicolas Poussin

lire la suite »

Le washi, le papier aux 1000 usages

  Le washi, littéralement « papier japonais », ouvre la porte à 1001 autres pratiques artistiques. A la base, je connaissais surtout la version scotch, le masking tape, dont je suis une adepte convaincue et que j’utilise pour absolument tout, même le petit bricolage. Ce papier est léger, fin au point d’être presque transparent, mais aussi très résistant. Avec en plus des motifs raffinés et un choix infini, c’est parfait pour les gens qui aiment tout personnaliser sans être très manuels. Mais en entrant dans la boutique spécialisée de Montréal « Au papier japonais« , je ne m’attendais pas à trouver autant de richesse derrière[…]

lire la suite »

La création à l’heure de la réalité virtuelle

Attention, expo O.V.N.I. ! J’avais plein d’autres sujets à partager avant celui-là, dans le cadre de ma résidence à Montréal. Mais ce sujet passe en premier, parce que l’exposition « Sensory Stories » a vraiment quelque chose de nouveau, et que si vous avez la chance d’être en ce moment à Montréal, il ne vous reste que jusqu’au dimanche 21 août pour y assister. Sensory Stories (« Histoires sensorielles ») présente 14 œuvres artistiques innovantes autour de la réalité virtuelle (VR) et augmentée, des technologies de visionnage à 360 degrés, des films interactifs et des interfaces tactiles. Une expérience super ludique dans laquelle il est[…]

lire la suite »
Montréal résidence artistique

Inventez votre propre résidence artistique

« Résidence artistique » : n.f. Artiste invité par une institution culturelle ou privée à séjourner en un lieu et pour une période donnée afin de réaliser une oeuvre, favoriser la création et l’exposition d’œuvres d’art ou de spectacles. Nous devrions tous pouvoir nous rendre dans un endroit, pour un temps donné, afin de lancer, faire mûrir ou aboutir un projet. Nous avons tous en tête des idées, des envies, des rêves, c’est ce qui nous fait avancer. Nous mûrissons tous un ou plusieurs projets, qu’ils soient personnels, professionnels, intérieurs ou collectifs, petits ou grands, immédiats ou sur plusieurs années. Une résidence permet[…]

lire la suite »

Ma collection de peinture (enfin… sur Pinterest)

Ce qui est bien avec la peinture, c’est que ce soit en art contemporain ou pas, quelle que soit l’époque, on trouve des œuvres complètement captivantes.  C’est une des techniques que je retrouve le plus parmi mes œuvres d’art préférées. Alors promenons-nous dans l’une des mes collections virtuelles. Si vous êtes accro aux belles images et que vous ne connaissez pas Pinterest, c’est dommage. C’est le truc de collectionneur par excellence : on pique partout où on veut parmi les images des autres (des centaines de millions) selon un classement par thème clair et ludique. Un « catalogue d’idées » libre et[…]

lire la suite »

Dangerous : la folle peinture derrière l’album

J’ai assisté il y a quelques mois à une conférence étrange et passionnante à la fois. Le thème : l’analyse du tableau de Mark Ryden, qui est aussi la couverture de l’album « Dangerous » de Michael Jackson. Étant [un tout petit peu] une fan de première heure, je découvre non seulement le lien entre le peintre et la star, mais aussi l’immense richesse de ce tableau réalisé spécialement pour l’opus. Vous n’auriez jamais cru qu’une peinture un brin kitsch vous emmène aussi loin dans les références artistiques… Pour me suivre : Vous aimerez aussi :Mark Rothko, la peinture qui danseQuatre critères qui[…]

lire la suite »

Fabriquer et créer avec du papier

Dans la série il faut toucher à tout, j’ai commencé un atelier de fabrication et de transformation du papier ! Ça se passe à Paris avec l’association « De la main à l’empreinte », et je vous raconte ici mes premiers apprentissages. J’ai toujours eu une fascination pour le papier, sa capacité à porter la blancheur, la couleur ou les motifs, de façon absolument parfaite, que ce soit lisse, gaufré ou en volume. Le détail des matières est une de mes grandes obsessions artistiques, je peux rester littéralement bloquée devant le bourrelé d’un coup de pinceau, le reflet d’une couleur ou le[…]

lire la suite »
Inspiration et art

Le livre qui ranime mon inspiration

J’ai un scoop : les artistes sont des voleurs, et vous devez faire comme eux ! Et oui, la créativité, c’est considérer chaque bonne idée comme matière à récupération. L’artiste Austin Kleon l’a bien compris après des années passées à chercher comment trouver l’inspiration. Il en a fait un livre, « Voler comme un artiste », et sa suite « Partager comme un artiste » qui sont devenus des best-sellers et qui ne cessent de relancer ma machine à créativité dès que j’en ai besoin. Je recommande chaudement les livres d’Austin Kleon aux artistes, aux entrepreneurs et à toute personne voulant cultiver sa créativité,[…]

lire la suite »

Pourquoi j’ai pas trop aimé « Des artistes chinois à la Fondation Louis Vuitton »

Jusqu’au 29 août 2016, c’est tout l’espace de la Fondation Louis Vuitton, immense navire posé près du jardin d’acclimatation, qui est consacré à une sélection d’artistes chinois. Bien sûr, il y a d’immenses talents présentés et la qualité des artistes n’est pas à discuter. Mais il y a aussi, dans son ensemble, un truc qui ne prend pas, et je vais tenter de l’expliquer ici. J’ai pas trop aimé… Tout d’abord, il y a ce fameux « marché chinois ». Entendez bien marché et non artistes, quand on parle de Vuitton, on parle davantage valeur que contemplation désintéressée… J’étais donc à convaincre[…]

lire la suite »

Treize Bis, une histoire d’art et de rue

Treize Bis est un personnage qui ne veut avoir ni visage, ni genre, ni courant. C’est sur les murs de Paris que l’artiste se laisse découvrir. Son histoire est celle d’une nouvelle dynamique trouvée grâce à ses collages en noir et blanc dans les rues de Paris. En ce qui me concerne, je l’ai découvert(e?) d’abord en publiant une photo de son travail dans un article sur les ateliers d’artistes de Montreuil, sans citer son nom. Une omission bien vite signalée par son entourage, et c’est ainsi que j’ai connu l’artiste derrière le collage. Pour me suivre : Vous aimerez[…]

lire la suite »